↩ Retour à l'accueil

Test du 737 classic de Feelthere

Voici donc le premier test de simulateur sur Aviaplanet !

C’est en cherchant un 737-500 et −300 pour compléter ma flotte Air Austral que je suis tombé sur la page de wilco présentant ce produit. sous le charme, j’ai choisi la version complète (737 −300/400/500).

Première impression

Une fois l’installeur exécuté (compter environ deux minutes sur une config moyenne), on a donc dans les mains:

  • une doc plutôt bien conçue, mais très simplifiée (manque de docu sur les ADIRS, peu de rigueur sur certains points…) écrite par un ancien commandant de bord sur 737 classic.

  • un utilitaire de configuration pour chaque modèle, permettant de paramétrer différents systèmes de l’avion (TCAS, alignement des IRS, Fsuipc, puissance des moteurs, …)

  • Pas de fuel loader ni d’abaques de vitesses (bien que le FMC calcule les V-speeds en fonction de la masse de l’avion). Dommage !

  • Et bien évidemment les avions sous flight simulator.

Prévol

Wilco 737 - vue générale

Après avoir lancé notre logiciel favori, on découvre nos trois “guppy” sous le constructeur “Boeing-Wilco/Feelthere”, chacun en trois déclinaisons: Full VC+Cabine, VC, ou simple panel 2d. Pour les amateurs, vous trouverez sur le site de Wilco de nombreuses livrées sous forme d’auto-exécutables. Après un court chargement (pour les screens en full vc/cabine à Saint-Martin, en livrée Continental), nous voici donc au commandes de notre fier Boeing, pas toujours très propre, ce qui donne un aspect réaliste aux livrées. Après notre prévol, nous pouvons entrer dans le cockpit : le cockpit 2d est plutôt réussi, beaucoup de boutons sont cliquables, sauf quelques uns concernant la pressurisation, on les systèmes d’alarmes et d’urgence : on n’est pas non plus sur un PMDG !

Wilco 737 - cockpit 2D

Après ce premier abord plutôt agréable, passons au cockpit virtuel, et sa cabine:

Le cockpit est plutôt réussi, mais on déplore l’absence quasi-totale de boutons en 3d: la plupart sont en fait des aplats de texture, gâchant un peu la sensation d’immersion… On visite ensuite la cabine avant de mettre l’avion sous tension. La réalisation est moyenne, les sièges quand même très carrés,… mais Feelthere a le mérite de la modéliser. Petit détail qui relève le niveau, les écrans de la cabine affichent réellement les infos du vol : ETA, altitude, vitesse sol, mais seulement si vous suivez le plan de vol du FMC (et pas si vous écoutez l’ATC pour l’approche).

Wilco 737 - cockpit 3D

Wilco 737 - cabine 3D

le vol

En suivant les check-lists et le tutoriel, on arrive sans problème à démarrer l’avion, décoller, … Bien que j’eu besoin d’aller chatouiller google de temps à autre pour certains points non documentés (IRS - j’y ai passé une heure !).Globalement, l’avion me parait réaliste, sauf sur un point : on peut lire dans n’importe quel manuel de pilote qu’un avion devient “dur” aux commandes lorsqu’on approche de la vitesse de décrochage, surtout pour un appareil ne disposant pas de commandes électriques - c’est le cas des 737. Donc test : on décolle, on rentre les volets, on ralentit vers 120 Kts, on tire sur le nez… bah ça reste d’une maniabilité exemplaire. Aucune dureté sur les commandes, rien ! Autre point qui peut fâcher, le comportement du pilote automatique. Malgré ses autolands parfaits, il est assez erratique dans les virages, où l’avion a tendance à dépasser la limite de l’alerte “Bank Angle”. Sinon , l’avion est dans l’ensemble très agréable à piloter, surtout que les systèmes paraissent très réalistes.

conclusion

Pour résumer, cet avion est parfait pour un simmer qui souhaite une machine réaliste, mais sans non plus se compliquer la vie avec les avions “hardcore” tels que les Level-D ou les PMDG. Passé ses défauts, il se révèle être un add-on intéressant, disposant de belles livrées, d’un modèle convaincant,… une mention bien, en somme !

screenshots

Wilco 737 - dernier virage

Wilco 737 - posé !

Wilco 737 - alignement sur la piste